Peut-on vapoter dans les lieux publics en France ?

Publié le : 01 novembre 20214 mins de lecture

L’utilisation de l’e-cigarette en France est régie par le Code de la santé publique. La loi est claire sur le sujet : il est strictement interdit d’utiliser sa vape dans les transports (bus, train…), sur le lieu de travail et dans les établissements scolaires. Par contre, dans certains lieux publics, le vapotage est autorisé. Il n’est, de ce fait, pas facile de s’y retrouver. Pour ne pas vous tromper, voici un petit guide.

Le vapotage en plein air est-il autorisé en France ?

Tout comme fumer, en France, vapoter sur les terrasses, dans la rue et dans les lieux publics de plein air est autorisé. Par contre, étant donné que l’e-cig est strictement interdite dans les lieux qui accueillent des mineurs, vous ne pourrez, de ce fait, ne pas vapoter dans la cour des écoles, que vous soyez visiteur ou personnel de l’établissement scolaire. Dans les parcs de loisir et les piscines, l’usage de l’e-cigarette est aussi généralement prohibé. Cependant, usuellement, les vapoteurs bénéficient de zones conçues spécialement pour eux, qu’ils partagent avec les fumeurs. Sous les abribus ou encore sur les quais des stations de métro ou des gares, la loi sur la prohibition de l’e-cig dans les transports fermés ne s’applique pas théoriquement. Pourtant, si une signalétique dévoile explicitement la prohibition du vapotage dans ce lieu public, pour vapoter, il faudra attendre d’être sorti de l’enceinte de la station ou de la gare.

Vapoter dans les transports est-il permis ?

La législation est claire sur le sujet : vapoter dans les transports publics est scrupuleusement défendu. Ainsi, pas de vapotage dans le métro, le bus, le train, pas plus que dans les espaces fermés des stations ou des gares ou encore dans les aéroports. Dans les navires de croisière, cela dépend de la réglementation mise en vigueur par la compagnie. Cependant, en général, la cigarette électronique est autorisée à l’extérieur, mais défendue à l’intérieur. Ainsi, renseignez-vous au préalable, étant donné qu’il peut y avoir, par exemple, des dérogations liées à la présence de mineurs. Dans les avions, il est aussi interdit de vapoter, quelle que soit la compagnie aérienne. En effet, pour les autres passagers, cela pourrait entraîner des désagréments et déclencher les détecteurs de fumée.

Et dans les lieux de travail ?

La législation interdit l’utilisation de l’e-cig dans les « lieux de travail couverts et fermés à usage commun », c’est-à-dire les salles de réunion, open spaces et usines. Par contre, dans les bureaux fermés individuels, le vapotage est permis, à condition toutefois que cela n’aille pas à l’encontre du règlement intérieur de l’entreprise. Cependant, la prohibition de vapotage doit faire l’objet d’un signalement visible et explicite, et l’entreprise omettant de le faire s’exposer à une amende. Les mêmes réglementations ne s’appliquent que pour les bureaux individuels, en extérieur : vous pouvez vapoter, sauf l’interdiction explicite.

Plan du site